Mounia Farik

D’où venez vous ? Où vivez vous ?

Ma famille est originaire d’Essaouira, c’est une ville sublime qui est vraiment chère à mon cœur car une grande partie de ma famille y vit encore. Dès que j’en ai l’occasion, j’aime y retourner pour me ressourcer auprès de mes proches.

Je suis née et j’ai grandi à Casablanca, et aujourd’hui ma ville d’adoption est Rabat. Cette ville correspond parfaitement à ma vie de famille. Rabat est une ville très agréable où l’on arrive à associer une vie sociale très riche tout en gardant un mode de vie paisible et familial.

 

Quelles études avez vous poursuivies ?

J’ai choisi de m’orienter vers des études juridiques. J’ai toujours été attirée par le Droit et c’est tout naturellement que je me suis inscrite à la faculté de Droit de Toulouse. J’y ai obtenu une Maitrise en Droit Européen et International et un DESS en Droit des Affaires.

 

En quoi consiste exactement votre métier ? 

Je suis Juriste d’Affaires dans une Multinationale, mon rôle consiste :

  • à conseiller l’Entreprise et ses filiales pour toutes les questions relevant de toutes les matières de droit (droit des sociétés, droit commercial, droit social, droit pénal, droit fiscal … ) ;
  • à élaborer les contrats, anticiper et déceler les risques ;
  • à m’occuper des organes sociétaires et veiller au respect du cadre légal des procédures ;
  • à accompagner les avocats pour tout ce qui relève du contentieux.

C’est un métier diversifié et on évolue avec le progrès du droit.

 

Quels ont été vos modèles durant votre jeunesse ?

Tout naturellement, mes plus grandes sources d’inspiration sont mes parents. Ma mère m’a transmis son sens de la générosité et son goût pour les belles choses. Et mon père nous a transmis ses valeurs de travail et de persévérance. Il nous a appris à toujours nous dépasser et ne jamais abandonner. D’ailleurs, aujourd’hui encore et à plus de 66 ans, mon père dirige toujours aussi activement son Bureau d’études à Casablanca.

 

Le fait d’être une femme a-t-il été un avantage ou un inconvénient dans votre carrière ?

Je ne pense pas que le fait d’être une femme ait une quelconque influence positive ou négative sur ma carrière. Je crois profondément que ce sont les compétences de chacun qui font la différence, et j’ai toujours eu la chance de collaborer avec des hommes et des femmes compétents et bienveillants.

 

Vous avez un compte instagram ouvert exclusivement aux femmes et qui dépasse les 35000 followers ! Comment est née cette aventure et comment arrivez vous à avoir une telle audience ?

Je suis encore étonnée aujourd’hui qu’autant de personnes me suivent. Cette aventure est née de manière très spontanée : j’ai juste voulu partager ma passion pour la mode et le Design avec mes amis.

En réalité avec Instagram, je peux dire qu’aujourd’hui j’ai la chance d’avoir un groupe d’amis beaucoup plus large avec qui partager mes centres d’intérêts !

J’ai découvert la plateforme il y’a 2 ans… c’était encore relativement confidentiel à cette époque mais j’ai tout de suite eu un coup de cœur pour ce réseau social très visuel qui permet de s’exprimer en images. Avec une photo on peut communiquer avec le monde entier sans la frontière de la langue ! C’est universel !

J’ai ainsi commencé à poster quelques photos, de mes looks, de mes trouvailles fashion ou déco. Mes amies m’ont suivie, c’est comme cela qu’a débuté cette jolie aventure.

 

Que vous demande la plus part des filles qui vous contactent via votre compte instagram ?

Les filles qui me contactent, partagent la même passion que moi pour la mode et les belles choses. Les demandes sont variées : cela va d’un conseil de mode ou de déco, à des mots d’encouragements qui font toujours très plaisir ! Certains followers sont ainsi devenues des amies avec le temps… c’est l’une des parties les plus agréables d’Instagram. Après c’est toujours par le biais de notre passion commune pour la mode et le design que nos amitiés se lient…

 

Il vous arrive de vous faire reconnaitre par des followers dans la rue qui viennent prendre des selfies avec vous ? Quelle est votre réaction face à cette « célébrité » soudaine ?

Célébrité est bien grand mot ! C’est drôle quand ça arrive et ça donne souvent lieu à un échange très sympa et convivial. On papote quelques minutes et on finit par faire un selfie pour garder en souvenir ce petit moment agréable. C’est aussi naturel que deux copines qui se rencontrent !

 

Quels sont les champs susceptibles de vous intéresser que vous n’avez pas encore explorés ?

Au-delà de mes deux hobbies, la Mode et la Décoration, je suis vraiment fascinée par le côté créatif et esthétique dans son sens le plus large : qu’il s’agisse d’art, de mode ou encore de Design, je suis extrêmement admirative par le travail extraordinaire qui est fait par les jeunes créateurs et j’adore partager mes coups de cœur avec mes amis dans la vie et sur les réseaux sociaux.

Et peut-être un jour ouvrir un espace physique dédié… pourquoi pas un concept store.

La mode et la décoration sont pour moi une façon de développer ma créativité. Mon travail de juriste est très rigoureux, il laisse peu de place à l’improvisation. Alors j’aime avoir en parallèle des hobbies qui laissent libre court à mon imagination, qui me permettent de m’évader, d’inventer de nouvelles choses…

 

Maman de deux petits garçons, comment aimeriez vous qu’ils voient la femme ?

Je suis maman de deux beaux garçons, Ismail qui a presque 13 ans, c’est un adolescent et Omar qui vient de fêter ses 6 ans.

Bien entendu ils sont élevés dans le respect de la femme, mais par-dessus tout, avec mon mari, nous voulons inculquer à nos enfants le respect et l’empathie envers son prochain, hommes ou femmes, et ce en toutes circonstances. C’est à nos yeux ce qu’il y’a de plus important !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone