amina-slaoui2

Amina Slaoui

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes?

Mariée, mère de 4 enfants, citoyenne du monde, à l’aise dans ses baskets, heureuse de vivre et d’être en relation.

 

Pouvez-vous nous parler de votre vie avant votre accident et des changements qui s’y sont opérés depuis ?

J’ai commencé ma carrière professionnelle à la banque, puis fondé une agence globale de communication avant de m’engager dans le milieu associatif depuis 1993, et ce, suite à un grave accident de bicyclette qui a marqué un tournant dans ma vie privée et professionnelle. Croyant au potentiel du Maroc et à l’innovation sociale comme levier de développement, je me consacre pleinement depuis 24 ans à l’intérêt général et ai développé le concept d’entrepreneuriat social à travers le Groupe AMH, au Maroc.

 

Qu’est ce qui vous a donné la force de continuer et de garder votre joie de vivre?

Mon mari, mes enfants ainsi que ma famille et mes amis en premier lieu. Ensuite, l’instinct de survie et l’amour de la vie. Et pour terminer, ma capacité à m’adapter rapidement et facilement aux événements même les plus pénibles. Les choses étant ce qu’elles sont, pourquoi s’épuiser à résister ? Au contraire, se laisser porter par la vague m’a permis de traverser les épreuves avec sérénité et à faire de ses faiblesses une force.

 

Comment a commencé votre aventure avec l’AMH ?

Après avoir passé 6 mois en rééducation à l’étranger, je suis rentrée au Maroc où j’ai rencontré par le plus grand des hasards (pour autant que le hasard existe) les fondateurs de l’ Amicale Marocaine des Handicapés, qui avait été créée quelques mois auparavant. Je leur ai proposé de les aider en revoyant toute la communication de l’association et en organisant des événements. Ce qui devait être seulement une aide ponctuelle est devenu, très rapidement, un engagement à 100% car les projets que nous voulions mettre en place, notamment celui du Centre Hospitalier Noor de rééducation et de réadaptation, nécessitaient d’y consacrer tout mon temps et mon énergie. L’histoire avec l’AMH est d’ailleurs tellement riche en événements et en rebondissements qu’elle mériterait d’être écrite un jour.

 

Parlez-nous des actions entreprises par l’AMH

Le Groupe AMH, (association reconnue d’utilité publique depuis 1997) impulse et coordonne des projets à fort impact social et est devenu à ce jour, un acteur incontournable au Maroc. Ce qui aurait été impossible si nous n’avions pas mis en place une  équipe polyvalente, un modèle économique pérenne, des échanges d’expertises et des partenariats locaux et internationaux.

Le GROUPE AMH a ainsi 24 ans d’existence, 3 structures et espaces d’accueil, environ 3000 bénéficiaires annuels (26 000 bénéficiaires depuis 1992) et 230 salariés. Nous intervenons sur 3 grands axes :

Améliorer la santé : une prise en charge médicale de qualité et accessible au plus grand nombre est assurée par le Centre Hospitalier Noor qui développe depuis 2001 une expertise unique en rééducation physique et fonctionnelle au Maroc. (CHN : 200 personnes accueillies par jour / +1500 nouveaux patients par an / 100 lits d’hospitalisation / 20 chambres individuelles / 165 salariés)

Accompagner vers l’inclusion socio-économique : en combinant entrepreneuriat et intérêt général, nous détectons les défis sociaux et proposons des solutions  pour  tous à travers des activités d’assistance sociale et de formation.

AUTONOMIE : Appui Technique / Insertion professionnelle / Socio-Médical / Administratif / Insertion Scolaire pour les personnes en situation de handicap moteur

FORMATION : Formations initiales (aides-soignants) / continues dans les services de soins aux PSH (kinésithérapeutes et infirmiers spécialisées)

Accélérer l’innovation sociale : grâce à de solides partenariats publics et privés, des actions de plaidoyer et de sensibilisation, le Groupe AMH cherche à impulser la mise en œuvre de projets innovants (accessibilité urbaine et architecturale, formations spécialisées, etc.) en faveur des personnes en situation de vulnérabilité.

ACCESSIBILITE URBAINE ET ARCHITECTURALE : Renforcer la capacité des associations locales / sensibiliser les acteurs publics / Encourager la réflexion des professionnels

 

Au Maroc les femmes sont plus présentes que les hommes dans le milieu associatif, comment expliquez-vous cela ?

Pas seulement dans le milieu associatif ou professionnel, dans celui du développement personnel aussi, et dans bien d’autres encore… Je suis très admirative de la qualité des femmes dans notre pays. De vraies guerrières, dans le bon sens du terme, bien sûr ! Peut-être ont-elles plus conscience que les hommes de l’urgence à intervenir dans des domaines ou l’état peine à trouver des solutions ?

 

En Mai dernier vous avez reçu le prestigieux prix 2015 de la Fondation Schwab, qu’avez vous ressenti ?

Pour le Groupe AMH qui était l’unique représentant au Maghreb, c’est la reconnaissance concrète du travail accompli par notre équipe depuis 1992 pour l’inclusion des personnes en situation de handicap et de vulnérabilité dans la société marocaine. Une reconnaissance qui va nous donner l’occasion d’intervenir à une échelle plus importante. Au-delà du prestige, la vitrine mondiale offerte par le World Economic Forum est aussi l’opportunité de poursuivre une action sociale menée jusqu’alors en abordant les enjeux sous des perspectives constamment innovantes.

 

Quelles sont les femmes avec lesquelles vous aimeriez collaborer ?

Je ne fais pas particulièrement de distinction entre les hommes et les femmes. Ce qui est important à mes yeux est la qualité de la relation et de ma connexion à l’autre que ce soit une femme ou un homme. Parmi les  femmes exceptionnelles que j’ai eu la chance de côtoyer, deux d’entre elles m’ont profondément marquée. Il s’agit de Feue Assia El Ouadie ou «Mama Assia» comme l’appelaient affectueusement les jeunes détenus, une grande militante des droits des enfants, des victimes de violences et des détenus. L’autre femme remarquable est Mme Zhor Sebti, fervente militante du droit des femmes, fondatrice de l’institution Tahar Sebti à Casablanca et de l’école Ryad Zitoune, route de l’Ourika à Marrakech. C’est mon modèle.

 

Quels sont les hommes qui ont été présents dans votre vie ?

Mon père, mon mari qui est en même temps le père de mes enfants, mon ami, mon partenaire dans de nombreux projets, l’élément pivot de ma vie,  et … l’ensemble de mes amis.

 

Parlez-nous de vos projets à venir

Voici quelques exemples parmi les nombreux projets en cours. L’ouverture de l’extension du centre Noor est prévue à la fin de l’année. L’ajout de 20 lits d’hospitalisation permet de réaliser des marges et d’augmenter la prise en charge des frais de santé des personnes dans le besoin. Nous ouvrons également un centre de rééducation en ambulatoire à Khouribga en décembre 2016. C’est le bassin d’emploi de la région qui a le taux de prévalence du handicap  le plus élevé du Maroc, atteignant 8.07%.

L’Institution Tahar Sebti, établissement scolaire et de formation, a rejoint l’organisation. Pour transférer son expertise et répondre de manière adaptée aux besoins de la population, le Groupe AMH développe des filières de formation accessibles à tous.

Nous avons également un gros projet en cours d’étude,  dont l’ambition témoigne de la confiance de nos partenaires en notre modèle de développement. J’en dirai plus lorsqu’il sera finalisé.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone